Au delà de l’huile, l’eau (Culte 1)

Abondant dans la série entamée depuis plusieurs semaines sous la bannière du thème : << Au delà de l’huile, l’eau >> nous marquons une halte sur le sous thème : <<Trésors cachés, richesses enfouies >>.

Après un rappel minutieux des précédentes prédications sur les paraboles des talents et du semeur, le pasteur Charles Arthur est rentré en plein dans son message en affirmant que DIEU ne bénit pas toujours selon les normes. Pour ce faire, DIEU peut utiliser même nos situations les plus défavorables pour nous bénir.

Toujours selon la parabole du semeur, toute graine a la capacité de se réaliser et pour se faire elle doit être enfouie et mourir(Jean 12: 24). Il y’a des trésors cachés en nous que seule la nuit(saison spirituelle) révèle.

Dieu permet cette saison obligatoirement pour révéler notre potentiel caché.

En effet, dans cette saison, nous perdons le contrôle sur les événements et DIEU active les miracles de sorte à laisser notre intelligence dans l’étonnement.

En d’autres termes, Dieu ayant caché notre meilleure version en nous, seules les difficultés peuvent nous permettre de faire ressortir cette version et permettre ainsi au plan de DIEU de s’accomplir pleinement. Veillons bien aimés à devenir les personnes que DIEU veut que nous soyons, sans quoi nous ne bénéficierons pas de ce qu’il a prévu pour nos vies. Laissons DIEU changer notre identité (à l’image de Saul devenu Paul) afin les trésors cachés et richesses enfouies en nous éclosent. Shalom !

Poster un commentaire